Beika Street

Communauté Francophone de Detective Conan. Nous y parlons du manga, de la série télé, des films et de plein d'autres choses encore...


    LA MORT DE SCOTCH (PROLOGUE)

    Partagez
    avatar
    DaiKun
    Bob l'éponge

    Messages : 5

    LA MORT DE SCOTCH (PROLOGUE)

    Message par DaiKun le Sam 26 Déc - 17:30



    Furuya Rei, alias Bourbon, agent du PSB infiltré dans l’organisation, sort de son bureau après une nouvelle journée de travail dans les bureaux des services secrets japonais.
    Il ouvre les portières de sa voiture dans laquelle il rentre.
    Sa première voiture qu’il adorait, et qu’il conduisait depuis ses dix-huit ans, a été hélas complètement détruite quand il a dû la « sacrifier » pour sauver le petit Conan lorsque ce dernier s’était fait enlever lors de cette affaire par une cambrioleuse de banque.
    Depuis, ses supérieurs lui ont offert une nouvelle voiture qui, si elle n’est pas aussi belle et rapide que son ancienne voiture, est quand-même très spacieuse, et loin d’être ridicule.
    Furuya repense souvent à cette fameuse nuit.
    Cette nuit ou lui, Ran, et Kogoro s’étaient tous lancé à la poursuite de cette voiture pour sauver Conan, Conan ce garçon qui, s’il était rempli de mystères, était également intriguant, et qui dégageait cette aura impressionnante.
    Cette même aura qui faisait tous les jours dire à Furuya, qu’il pourrait devenir le point central de sa lutte contre l’organisation, un allié de taille pour le PSB, la CIA, et aussi…
    Furuya s’interrompt en regardant la date, ça fait déjà un mois.
    Depuis qu’il s’est confronté à cet enfant, au FBI, l’anglaise, le gros balourd, et surtout, son plus grand ennemi, AKAI SHUICHI.
    Même s’il avait toujours su qu’il était toujours vivant, revoir la trace de son ennemi juré sur sa route lui a fait un coup au moral, car à chaque fois qu’il pense à Akai, le souvenir de cette nuit terrifiante revient le hanter.
    Cette nuit où il a perdu son ami, son collègue au PSB, qui avait infiltré l’organisation avec lui et Akai…AKAI !
    Le seul et unique responsable de cette tragédie.
    - Tu en as mis du temps à sortir de ce bureau.
    Furuya écarquille les yeux, cette voix glaçante, froide, qu’il détestait par-dessus, qui retentait dans ses oreilles.
    - Comment oses-tu ?
    Sa voix tremble de colère, de fureur, il saisit son pistolet dans sa poche droite, et le braque sur le passager assis sur les sièges arrière.
    - Comment oses-tu te pointer ici…comme si de rien n’était, tu veux mourir c’est ça ? Réponds…Réponds AKAI !!!!
    Akai Shuichi ne dit rien, son bonnet retroussé au-dessus de ses cheveux.
    - Tu ne feras rien, Furuya !
    - Je ne parierais pas là-dessus avec toi, tu n’as pas idée du temps que j’ai attendu avant de pointer cette arme sur ta tête.
    - On est du même côté, que ça te plaise ou non.
    - LA FERME ! Tu n’es pas de mon côté, tu n’es que du côté qui t’arrange, tu n’as pas de cœur, tu manipules les gens, tu n’es capable de ressentir aucunes émotions, et dès qu’il y’a quelqu’un qui s’intéresse à toi, tu lui mets un coup de poignard dans le dos, c’est-ce que tu as faits avec Akemi et…A LUI !
    Akai regarde Furuya droit dans les yeux, et esquisse un sourire.
    - Tu ne comprends rien Furuya.
    - Alors explique, explique-toi ordure ! Explique ce que tu viens faire dans ma voiture aussi tard Akai.
    Akai sourit à nouveau !
    - Je t’ai dits l’autre jour, que je ne voulais pas t’avoir comme ennemi, je crois que le moment est arrivé !
    - De quel moment parles-tu ?
    - De celui ou je laisse…la vérité éclater au grand jour.
    - Je ne comprends pas.
    - Il est temps que tu saches la vérité, je vais te dire toute la vérité sur la mort de Scotch !
    - IL S’APPELLAIT KOICHI IZEKAWA ET TU L’AS TUE ! IL N’Y A RIEN A AJOUTER !
    - Ce n’est pas ce qui s’est passé, je vais t’expliquer.
    - Qu’est-ce qu’il y’a d’autre à expliquer ?
    - Tout, je vais te révéler la vérité sur cette triste affaire qui me hante depuis quatre ans, après, ce sera à toi de décider si tu me tues ou non.
    Furuya le contemple longuement, et il se met à pleuvoir…comme lors de cette fameuse nuit, cette nuit qui est le souvenir de terribles cauchemars…







    CHAPITRE 1, UNE MISSION RISQUEE : (Il y’a quatre ans)


    - « C’est mauvais ! »
    Bourbon, inquiet, regarde la pluie tomber du toit ou il est posté.
    « Cette pluie qui tombe…me laisse deviner un mauvais présage, comme si quelque chose de horrible allait se produire ! »
    - EH ZERO !
    Koichi Izekawa, qui porte le nom de code de Scotch, enlace bourbon de ses bras.
    - Pas zéro, appelle-moi Bourbon quand on est en mission, d’accord ?
    - Euh…Ok ! Dit Koichi
    Le ton ferme de Bourbon laissait distinctement comprendre qu’il ne voulait pas rigoler.
    - Pourquoi t’as l’air inquiet ? Dit-t-il en relâchant son étreinte et s’adossant contre un mur.
    - Toi non ?
    - Pourquoi le serais-je ? Cette mission, ça va être du rigolo.
    - Tu as oublié ce qui est arrivé à Ethan Hondo ?
    - C’était juste un coup de malchance, tout repose sur mes épaules aujourd’hui, je vais assurer, t’inquiètes !
    Bourbon n’a pas l’air convaincu
    - Tout est organisé ! La mission prévoit que je dois rencontrer un haut gradé de l’organisation, pendant ce temps- là, toi et les collègues du PSB, vous allez nous enregistrer, filmer notre échange, coincer le gars, et après, à nous les ramens !
    Bourbon consent à sourire.
    - Tu sais pourquoi j’ai infiltré cette organisation ?
    - Non ! Tu ne m’as jamais dits.
    - Quand j’étais petit et que mes parents sont morts, je suis allé vivre dans une famille d’accueil, j’ai vécu pendant trois ans avec eux, leur petite fille était comme ma sœur, et puis, soudainement, du jour au lendemain, ils ont disparu.
    - Disparu ?
    - Oui, du jour au lendemain, ils ont reçu des lettres de menace, et ont dû disparaître, juste après qu’ils m’aient faits leurs adieux.
    - Sans rien dire ?
    - Rien du tout, juste de prendre soin de moi, et qu’ils regrettaient de ne pas pouvoir me prendre avec eux.
    Koichi regarde Furuya, étonné.
    - Ca fait quatre ans qu’on se connait, pourquoi tu m’en parles comme ça d’un seul coup ?
    - Un mois après leur disparition j’ai su qu’ils étaient morts.
    - Sérieux ?
    - Oui, j’étais dans ma famille d’accueil actuellement, mais je voulais savoir la vérité, alors, quand j’ai eu dix-huit ans, je suis rentré au Japon, puis au PSB, là où travaillait mon père, c’est là que j’ai appris la véritable raison de leur mort, en fait, elle et son mari travaillaient pour un patron menaçant, et devaient créer une drogue.
    Furuya laisse une seconde passer, Koichi réfléchit et dit soudain :
    - Alors ces parents adoptifs…
    - Oui, Elena et Atsushi Miyano, les créateurs de l’aptx 4869, les parents d’Akemi Miyano, et de Shiho Miyano.
    - Leurs petites filles ? Je vois…alors c’est pour ça que tu as infiltré l’organisation ?
    - Oui, pour venger la mort d’Elena et Atsushi.
    - Parce qu’ils étaient comme des parents pour toi, et que leur fille, Akemi, était comme une sœur.
    - Oui, quand j’ai su qu’elle avait rejoint l’organisation de force, et qu’elle avait une petite sœur qui était également dans l’organisation en tant que rat de laboratoire et scientifique, je me suis donné comme objectif d’y rentrer, et de les en libérer, mais cette organisation est très dangereuse, et je ne veux pas te perdre non plus, toi mon meilleur ami.
    Koichi sourit, et dit :
    - Relax, de toute façon, avec nos renforts, on ne pourra pas avoir de problèmes.
    - Quels renforts ?
    - Tu l’ignorais ? Cette mission comporte un autre agent sous couverture de l’organisation.
    - Non, tu veux dire…
    - Salut Bourbon !
    Celui-ci se retourne, et fixe longuement le nouvel arrivant en train d’arriver, en portant son fusil sur son épaule gauche.
    - Akai ?
    avatar
    Rei Shuichi
    Petit Scarabée
    Petit Scarabée

    Messages : 28

    Re: LA MORT DE SCOTCH (PROLOGUE)

    Message par Rei Shuichi le Dim 25 Sep - 17:38

    Mais ?! Et la suite ? Ce chapitre commence hyper bien !

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 9:30