Beika Street

Communauté Francophone de Detective Conan. Nous y parlons du manga, de la série télé, des films et de plein d'autres choses encore...


    Doctor Who

    Partagez
    avatar
    Dekylyan
    Petit Scarabée
    Petit Scarabée

    Messages : 36

    Re: Doctor Who

    Message par Dekylyan le Dim 23 Juil - 23:48

    Red Dear a écrit:J'ignore si je suis dans la minorité ou non, mais la nouvelle du nouveaux Docteur, Jodie Whittaker, me rend assez optimiste. Le changement de sexe (ou de genre) de ce personnage a été teasé depuis des années (même avant Steven Moffat bien que ce dernier l'aie démocratisée pour le public moderne). Jodie Whittaker, même si je connais peu ses faits d'armes, a un bon pédigrée d'actrice et le fait qu'elle a déjà travaillé avec Chris Chibnall, le nouveau showrunner, est un plus.

    Par contre, sans vouloir diminuer l'importance historique de ce choix d'actrice, je suis plus intéressé par la nouvelle direction que prendra la série la plus vieille d'Angleterre. Car c'est moins d'un nouveau docteur qu'il s'agit que d'une ère nouvelle.

    Et qui dit ère nouvelle, dit fin d'une ère aussi. Steven Moffat est sans doute le showrunner le plus injustement méprisé du business. Je ne compte plus le nombre d'inepties dites à son sujet, depuis les accusations de sexisme jusqu'au pinaillages sur son style. L'ère Steven Moffat est selon moi un âge d'or pour Doctor Who et ses docteurs les meilleurs docteurs, surtout Peter Capaldi qui me manquera terriblement.

    Tu es dans la majorité, je dirais. Il est fort amusant de constater que pour les mêmes raisons optimistes que tu cites, je ne suis guère optimiste.

    Le point d'une femme docteur n'est pas un problème en soit si il s'agissait d'un événement unique. Le problème à mes yeux est que cela s'inscrit dans une démarche de plus en plus poussive de la société sur les création. La saison 10 que j'aime n'a pas arrêté de tourner autour des genres, de la sexualité et des minorités par le biais de remarques plus ou moins directes. C'était agaçant car on nous ramène à la réalité, au quotidien dans une univers fou d'imagination et qui tire beaucoup de chose de son côté incroyablement fantaisiste.)

    C'était un des points noir de la saison à mes yeux. Et là, on sent que le choix d'une femme n'est encore une fois pas fait pour l'ajout positif que cela pourrait donner à Dr.Who mais bien pour contenter l’insatisfaction d'un groupe de la population de plus en plus extrême vis à vis de ça. C'est exactement la même déchéance que le débat de remplacer James Bond par Jane Bond. Nous sommes dans une époque où être une icône homme blanc est devenu le politique incorrect à remplacer plutôt que de créer de nouveaux univers. Si on met cet extrémisme à part, le deuxième point qui te réjouit m’inquiète quelque peu.

    La collaboration Chibnall - Whittaker m'inquiète pour plusieurs raisons que je vais me permettre d'énoncer rapidement :

    - La créativité scénaristique des deux dernière saisons de Broadchurch était très limité et en quelque sort un échec tant sur le scénario lui-même que sur la façon dont Chibnall a géré Whittaker.

    De ce fait, je suis assez effrayé que le duo Chibnall-Whittaker n'ait rien d'autre à proposer que ce que l'on connait déjà d'eux. Il m'aurait été plus judicieux de choisir une actrice plus indépendante de l'univers de Chibnall. Beaucoup de personne vont avoir du mal à voir en Whittaker un "Docteur" car ils reconnaîtront avant tout le duo de Broadchuch.

    - De plus, Chibnall n'a jamais réellement brillé dans les scénarios qu'il a créé pour Doctor Who. Je suis encore sceptique quant à ses capacités dans le domaine très particulier de Who.

    - Whittaker est une bonne actrice, mais contrairement à Capaldi ou même Smith, elle a du mal à sortir de son registre personnel d'expressions et de mimiques. Il va falloir qu'elle se détache de ce qu'elle est/fait habituellement, si elle veut devenir un Docteur à part entière.





    Mais plus important pour moi, la seconde partie de ton message !


    Tout comme toi, l'ère Moffat est un âge d'or de l'univers Doctor Who. Moffat a été méprisé pour tout et par tout le monde car il a osé donner sa vision.

    > Les fans de RTD/Tennant n'ont jamais digéré le changement de Cap de la série, à en maudire Moffat.
    > Les fans de Tennant n'ont pas apprécié l'idée d'un jeune Docteur (Smith), qui pour eux se voulait une copie en moins bien de l'ère Tennant.
    > Puis les fans, de Smith n'ont pas apprécié d'avoir un vieux docteur à l'arrivé de Capaldi.
    > Ajoutons à cela les stupides nouveaux mouvements de révoltes des justiciers hypocrites qui ne sont même pas en accord avec eux-même criant que Moffat était sexiste (pas de Docteur féminin), raciste (pas de Docteur de couleur).

    Sur ce dernier point, il ne faut pas oublier que Moffat est le Showrunner qui a le plus contribué à l'avancée des personnage féminins légitimes et autonomes.) Pour autant que j'aime l'ère du Neuvième/Dixième Docteur, Rose n'était un modèle d'autonomie féminine. Et pourtant les féministes qui reprochent tout à Moffat, adorent ce personnage, triste ironie n'est-ce pas ?


    Moffat est celui qui selon moi a fourni le meilleur de Doctor Who à tous les niveaux :

    - Un vrai background pour chacune des régénérations de ses Docteurs. (Amenant avec le changement de Docteur, une nouvelle thématique.
    - Une casse des codes habituels de Doctor Who qui aurait pu nuire à cette série sur le long terme.
    - Sans doute le meilleur season final de la franchise.
    - Une interaction plus creusée et intéressante du Docteur avec ses compagnons.
    - Des intrigues généralement de qualité plus régulière (je parle des épisodes qu'il a supervisé lui-même).
    - Plusieurs niveaux de lecture de l'intrigue
    - Il s'est voué à résoudre beaucoup d'incohérence de l'univers Doctor Who et à amélioré l'homogénéité du pont entre les DW Classics et la franchise contemporaine.

    Je n'ai pas honte de le dire, je déteste les gens qui détestent Moffat à cause de son travail sur DW. Son travail peut-être critiquable, mais il ne faut pas enlever ce qu'il a apporté à la franchise, il a réussi à faire vivre la série sans sacrifier l'essence même de Doctor Who. Un homme qui finit en apothéose grâce à son alchimie avec Capaldi.

    Moffat-Capaldi, je le pense sincèrement, a été l'ère du meilleur Docteur avec les intrigues les plus intéressantes à suivre.

    De ce fait, je partage totalement ton point de vue sur Moffat et son ère, mon cher Red.

    avatar
    Red Dear
    Master of Colors
    Master of Colors

    Messages : 1273

    Re: Doctor Who

    Message par Red Dear le Lun 24 Juil - 17:19

    Tu soulèves de bon points concernant les questions amenées par la donnée "Whittaker/Chibnall" et même si je ne partage pas ta critique sur les raisons potentielles du changement de genre du Docteur, je ne suis pas ignorant du climat de tensions qui baigne ces questions-ci. Pour ma part, je considère que le choix de la série est motivé par de bonnes intentions trouvant ses racines dans l'ADN même du show (j'avoue je vais loin) et que c'est plus le climat ambiant, les propos extrêmes de part et d'autre, et les discussions internet qui "teintent" notre appréciation de la chose. Mais encore une fois, ce n'est qu'un avis et je ne le considère pas comme une vérité absolue. ^^

    Et si tu as tes réserves sur la prochaine ère de DW, des réserves compréhensibles, il me semble que c'est une phase inévitable du processus du passage d'un showrunner à un autre, et que tes craintes peuvent se rapprocher des réactions des fans au début de l'ère Moffat, toutes proportions gardées. Par là j'entends que c'est quelque chose de récurrent chez les fans d'une longue franchise.

    Doctor Who est une série tellement vieille, flexible et protéiforme qu'elle ne pourra jamais contenter tout le monde sur sa totalité. Et personnellement, je ne pourrai jamais considérer une ère comme étant objectivement meilleure qu'une autre car elles ont (presque) toutes essayé d'apporter du neuf. Il n'est pas dit que j'aimerai la nouvelle ère et tes craintes seront peut-être justifiées, mais je préfère partir sans à priori.

    Pour la deuxième partie de ton message, complètement d'accord avec toi et tous les points que tu as relevés ! Le tandem Moffat-Capaldi est pour moi l'un des sommets de la franchise depuis sa renaissance en 2005 ! Very Happy


    _________________
    Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
    - Sénèque, philosophe romain

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 21:37